04 82 29 13 19

Objet de votre demande

Informations personnelles

Menu
04 82 29 13 19
Permanence téléphonique
Du lundi au jeudi
de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h
55 Rue de la République
69002 Lyon
04 82 29 13 19
Jacqueline Padey Téléphone04 82 29 13 19
adresse55 Rue de la République
69002 Lyon

Avocat en droit de la famille au Barreau de Lyon

Avocat en droit de la famille 

  • Procédure de divorce amiable ou conflictuelle
  • mesures concernant les enfants
  • Partage du patrimoine  appartenant aux époux
  • Processus d’adoption
  • Démarches de reconnaissance ou de contestation de filiation.

 La séparation du couple

La séparation du couple

Maître Jacqueline Padey-Gourjux intervient dans toutes les affaires relatives à la séparation des couples mariés et des couples non mariés et tente avant toute étape judiciaire de trouver un accord amiable sur les points de divergence qui sont fréquemment les enfants et le patrimoine et/ou les dettes communes
 Elle assiste et conseille dans le cadre des  procédures en divorce ou la présence d’un avocat est obligatoire (constitution de dossier, dépôt de la requête, etc.)
Dans le cadre d’une séparation de conjoints pacsés ou de concubins, l’avocat intervient dans les litiges qui pourraient survenir suite à l’annulation du PACS et à la rupture définitive de la vie en concubinage. Elle privilégie une solution amiable et à défaut engage une procédure judiciaire.
 

  • La procédure de divorce

Maître Jacqueline Padey-Gourjux représente son client auprès de l’avocat de la partie adverse et négocie les points de désaccord avant d’engager une procédure afin que le juge prenne une décision :
  • En ce qui concerne les enfants : autorité parentale, pension alimentaire ou prise en charge partagée des frais,  organisation des droits de visite ou de la garde alternée,
  • En ce qui concerne les époux : attribution du domicile conjugal pendant la procédure, usage du nom marital, prestation compensatoire etc…).
Elle assiste son client dans le cadre :
  • D’un divorce pour faute
  • D’un divorce par consentement mutuel (divorce amiable)
  • D’un divorce pour altération définitive du lien conjugal impliquant une séparation supérieure à deux ans
  • D’un divorce pour acceptation du principe de la rupture.
L’avocat assiste son client dans le cadre de la liquidation du régime matrimonial et de la répartition du patrimoine entre les époux.
 
  • La séparation de couple non marié
Maître Padey-Gourjux apporte ses conseils aux couples concernés par la rupture du PACS dans les démarches suivantes :
  • Déclaration commune pour officialiser leur séparation
  • Présentation devant le greffe du tribunal pour l’obtention d’un jugement ordonnant une période de séparation de 6 mois (si la séparation se fait d’un commun accord)
  • Notification de l’autre partie par l’intermédiaire d’un huissier (si l’initiative vient d’une seule personne)
  • Présentation devant le greffe du tribunal pour l’obtention d’un jugement ordonnant une période de séparation de 12 mois (en cas d’une décision unilatérale).
 

Elle peut être saisie des difficultés liées aux enfants de couples non mariés et séparés : fixation de pension alimentaire, organisation des droits de visite ou garde alternée etc..
A défait d’accord amiable elle engage une procédure devant le juge Aux Affaires Familiales, organise la défense de son client par la constitution d’un dossier remis au juge lors de l’audience.

 

 Les conséquences du divorce

La filiation

  • La procédure d’adoption
L’adoption peut être simple ou plénière . Maître Jacqueline Padey–Gourjux assiste, conseille et informe son client tout long de la procédure.
 
  • La reconnaissance et contestation de filiation

La filiation d’un enfant est justifiée par le contenu de son acte de naissance. Si, toutefois, il est né alors que  ses parents n’étaient pas mariés, il est nécessaire de procéder à une reconnaissance de maternité ou paternité, en mairie, qui établira la filiation de l’enfant et permettra au parent  d’exercer l’autorité parentale.
En cas de contestation de la paternité déclarée en mairie ou en cas de  recherche de paternité, notamment à l’initiative de l’enfant une procédure peut être engagée après constitution d’un dossier étayé. Des subsides peuvent être demandées en cas de succès de la procédure.